KRIEGSSPiEL

  Le Kriegsspiel est à l'origine l'invention d'un officier prussien, Von Reiswitz, qui vise à simuler des batailles de l'époque napoléonienne. Le commandant en chef de l'armée prussienne, Von Moltke, distingue rapidement l’intérêt d'un tel système dans le but de former les futurs cadres militaires et en impose la pratique parmi les officiers. Au cours du XIXème siècle, toutes les armées européennes imitent cette nouvelle méthode d'apprentissage et aujourd’hui les Kriegsspiele, aussi appelés Wargames, font partis intégrante du cursus des jeunes officiers. Au-delà de leur aspect formateur les Kriegsspiele sont utilisés pour préparer les conflits probables et envisager tous les scénarios possibles. Entre autres exemples, au cours des années 1930 l'US Navy a simulé de nombreux conflits contre le Japon au cours de Kriegsspiele et lorsque la guerre a effectivement eut lieu la grande majorité de ses développements n'ont pas été une surprise pour les planificateurs de la Navy.

  Dès le début du XXème siècle les Kriegsspiele se sont répandus dans le monde civil sous la forme de divers Wargames plus ou moins réalistes. Néanmoins, seuls les pays anglo-saxons ont développé une tradition de Serious Games : ce sont des Wargames dont le réalisme et la complexité s'approchent des exercices pratiqués dans les institutions militaires. L'AREC se propose justement de développer la pratique des Kriegsspiele au sein de l'enseignement supérieur français. Notre démarche, loin d'être uniquement ludique, est avant tout pédagogique. Dans une période où les tensions internationales ont tendance à s'aggraver, la France est partie prenante de différentes zones de conflits allant de l'Afrique au Moyen-Orient. Sur son propre territoire, elle est confrontée à des actes de guerres. Or, avec la suspension du service militaire en 1997, toute une génération a été élevée en ayant une connaissance partielle, et uniquement théorique, des enjeux de Défense, en particulier les élèves des universités et des grandes écoles qui pourront êtres amenés à exercer des responsabilités dans la diplomatie ou l'appareil de l'exécutif français. En favorisant la pratique des Kriegsspiele et en s'inspirant des Serious Games anglo-saxons, l'AREC souhaite offrir à ces mêmes étudiants une meilleure compréhension du déroulement des opérations militaires et des notions comme le brouillard de guerre ou l’interaction entre politique et militaire. Il s'agit aussi, par le truchement d'exemples historiques, de mieux appréhender des conflits passés et les différents facteurs qui en influençaient les acteurs.

Pour approfondir :

Le site de Pytharec, société concevant des Serious Games pour un usage professionnel.

 

L’article sur le Wargaming du chef de bataillon Guillaume Levasseur, publié sur le site de l’Institut de recherche stratégique de l'École militaire : la note de recherche N°47 - 2017


 

KRIEGSSPIEL

KRIEGSSPiEL

 Après un premier Kriegsspiel sur la guerre des Malouines à la Sorbonne, l'AREC a eu le plaisir de proposer aux étudiants de l'IRIS Sup' de découvrir cet exercice le samedi 25 novembre 2017. 

Présentation du Wargame

Mentions légales

Association pour la recherche sur l'époque contemporaine (AREC)

8 rue Dupin, 75006 Paris

Adresse de contact
  • Grey Facebook Icon
Recevez notre Newsletter

© 2018 par AREC-Histoire

AREC-Histoire

8, rue Dupin

75006, Paris

contact@arec-histoire.org